Epicentre film Retrouvez Epicentre Films sur facebook Retrouvez Epicentre Films sur YouTube
> Catalogue films > Longs métrages  > Centaure
Retour Catalogue
Affiche
Zoom
Centaure Un film de Aktan Arym Kubat  
Avec Aktan Arym Kubat, Bolot Tentimyshov, Zarema Asanalieva, Ilim Kalmuratov, Taalaikan Abazova, Nurali Tursunkojoev, Maksat Mamyrkanov
2016 - Kirghizistan / France / Allemagne / Pays-Bas - 89 min - Num - Couleur - 2.35 - Son 5.1 - Visa 127 623 Sortie le 31/01/2018
SYNOPSISDans un village au Kirghizistan, Centaure, autrefois voleur de chevaux, mène désormais une vie paisible et aime conter à son fils les légendes du temps passé, où les chevaux et les hommes ne faisaient plus qu’un. Mais un jour, un mystérieux vol de cheval a lieu et tout accuse Centaure... FICHE TECHNIQUERéalisation : Aktan Arym Kubat
Scénario : Aktan Arym Kubat, Ernest Abdyjaparov
Costumière : Inara Abdieva
Maquillage : Cholpon Saitova
Chef électricien : Jorj Hamitsikiy
Directeur des cascades : Sultan Dikambaev
Directeur de la photographie : Hassan Kydyraliev
Ingénieur du son : Gerben Kokmeijer
Musique : Andre Matthias
Production : Chinara Kamchybekova, Ainagul Tokabaeva, Altynai Koichumanova, Cedomir Kolar, Marc Baschet, Danis Tanovic, Martin Hampel, Edgar Kapp, Tynchtyk Abylkasymov
Coproduction : Thanassis Karathanos, Martin Hampel, Denis Vaslin et Yuji Sadai
Produit par : ASAP Films, Kyrgyzfilm, Pallas Film, OY art, Volya Films, Bitters End REALISATEURAktan Arym Kubat nait au Kirghizistan en 1957. Diplômé de l’Académie d’Art de Bichkek, il démarre sa carrière en tant que chef décorateur dans les années 80.
Son deuxième long-métrage La Balançoire, remporte le Léopard d‘Or au Festival International du film de Locarno en 1993. Ce succès fut suivi par celui du Fils Adoptif, qui gagna le Léopard d’Argent à ce même festival en 1998, parmi de nombreuses autres récompenses.
En 2001 il est nominé pour le prix Film d’Académie Européen, ainsi que pour le prix Découverte pour Le Singe, présenté aussi à Cannes à la sélection Un Certain Regard.
En 2010, Le voleur de lumière, sélectionné à Cannes à la Quinzaine des Réalisateurs, a remporté plusieurs récompenses à travers le monde. PRESSE « Un portrait magnifique, une ode à la liberté au souffle incroyable. » LE PARISIEN « Un film-poème qui offre à voir un pays beau mais tourmenté. » LIBÉRATION « Le souffle épique de la mise en scène s’allie à la justesse émouvante des portraits des différents protagonistes. » LE MONDE « Un beau film amer, à l’étrangeté puissante. » LE FIGARO « Ce long-métrage de toute beauté nous emporte sur les ailes d’une chevauchée fantastique. » L’HUMANITÉ « Paysages à couper le souffle, cavalcades effrénées… ce conte épuré et lumineux est un chant d’amour aux traditions kirghizes. » LE CANARD ENCHAÎNÉ « Un film drôle et poétique sur la perte progressive des traditions. » LA CROIX « Un joli conte sur la modernité et la fierté d’un peuple humilié. » LES ECHOS « Un film lyrique, épique, somptueux. Quelle belle chevauchée ! » OUEST FRANCE « Centaure frappe et séduit par ses échappées lyriques. » CAHIERS DU CINÉMA « Un rappel lumineux et désespéré sur la mort des traditions. » LES FICHES DU CINÉMA « Un superbe mélo qui parle de la liberté perdue d’un peuple. » TELERAMA « Une fable lyrique et cocasse sur le Kirghizistan. » TRANSFUGE « L’atmosphère pittoresque et les paysages somptueux apportent un vrai souffle au film. » CINEUROPA « Un conte réel qui nous dit avec grâce et légèreté de ne pas oublier d’où l’on vient, pour mieux affronter et bâtir le monde à venir. » ARTE « A la manière d’un peintre, Aktan laisse les couleurs éclater et remplir le cadre de poésie. La photographie est magnifique et nuancée. » CULTUROPOING.COM