Epicentre film Retrouvez Epicentre Films sur facebook Retrouvez Epicentre Films sur YouTube
> Catalogue films > Courts métrages  > La Duchesse de Varsovie
Retour Catalogue
Affiche
Zoom
La Duchesse de Varsovie Un film de Joseph Morder  
Avec Alexandra Stewart et Andy Gillet
2014 - France - 86 min - Numérique - Couleur - 1.85 - son 5.1 - Visa n° 113 326 Sortie le 25/02/2015
SYNOPSISValentin est un jeune peintre qui vit dans le monde imaginaire de ses tableaux.
Lorsqu’il retrouve sa grand-mère Nina, une émigrée juive polonaise dont il se sent très proche, il lui confie son manque d’inspiration et sa solitude.
Au fil de ces quelques jours passés ensemble dans un Paris rêvé, Valentin
exprime de plus en plus le besoin de connaître le passé que Nina a toujours
cherché à dissimuler... FICHE TECHNIQUEScénario et Réalisation : Joseph Morder
Dialogues : Harold Manning
Collaboration : Mariette Desert - Cécile Vargaftig
Image : Benjamin Chartier
Son : Mathieu Vigouroux - Laurence Ohayon - Matthieu Deniau
Décors : Chloé Cambournac
Peintre : Juliette Schwartz
Montage : Isabelle Rathery
Musique Originale : Jacques Davidovici
Production : Céline Maugis (LA VIE EST BELLE)
Vendeur Etranger : CARAVAN PASS
Distribution France : EPICENTRE FILMS REALISATEURNé en 1949 de parents d’origine juive polonaise mariés à Caracas, Joseph Morder a vécu la plus grande partie de son enfance à Guayaquil en Equateur où il a été nourri de cinéma hollywoodien, avant de s’installer en France. A travers une œuvre protéiforme marquée aussi bien par la Nouvelle Vague, le mélodrame, la comédie musicale, et une grande part d’autobiographie, il a abordé tous les types de récit et tous les genres de cinéma. La singularité de son regard sur la perte de la mémoire, de la judéité ou de l’enfance a été remarquée par de grands festivals tels que Berlin ou Locarno. Joseph Morder a signé de nombreux films, sous forme de courts et longs métrages, de documentaires ou de journaux intimes filmés, tournant en super 8 mm comme en 35 mm ou en vidéo. PRESSE « Une pétillance de comédie musicale et un couple d’acteurs plein de finesse. » LIBÉRATION « Un film original, plein de grâce et de légèreté. » LE FIGARO « Joseph Morder réalise ici une œuvre aussi singulière que surprenante. Bouleversant ! » Le JDD « Interprété de façon merveilleuse par deux acteurs formidables, La Duchesse de Varsovie est un petit bijou de cinéma. » LES INROCKUPTIBLES « Un hommage plein de grâce au cinéma de Méliès.» LE FIGAROSCOPE « Ce film rejoint les chefs d’oeuvre d’artifice que sont Coup de Coeur, de Coppola, Smoking/No Smoking, de Resnais ou Dogville, de Von Trier (…) Une réalisation qui tutoie la splendeur. » PREMIÈRE « Une jolie fable, à la fois ludique et grave, sur la mémoire. » TROIS COULEURS « Une prouesse que Minnelli n’aurait pas renié. » SO FILM « Une poignante émotion.» STUDIO CINÉ LIVE « La Duchesse de Varsovie, prodige d’audace tranquille et de simplicité sophistiquée, se hisse sans efforts à la hauteur de ses modèles revendiqués (Ophüls, Demy, Minnelli). » AVOIR-ALIRE.COM « Un film moderne qui redonne tout son poids à la parole.» FILMDECULTE.COM « Une reconstitution fascinante de Paris et une interprétation exceptionnelle des deux acteurs. » YAGG.COM « Un film plein d’émotions, aux allures de conte onirique. » RFI