Epicentre film Retrouvez Epicentre Films sur facebook Retrouvez Epicentre Films sur YouTube
> Catalogue films > Courts métrages  > J'avancerai vers toi avec les yeux d'un sourd
Retour Catalogue
Affiche
Zoom
J'avancerai vers toi avec les yeux d'un sourd Un film de Laetitia  Carton
Avec
2015 - France - 105 min - Numérique - Couleur - 1.85 - Son 5.1 Sortie le 20/01/2016
SYNOPSISCe film est adressé à mon ami Vincent, mort il y a dix ans. Vincent était Sourd. Il m’avait initiée à la langue des signes.
Je lui donne aujourd'hui des nouvelles de son pays, ce monde inconnu et fascinant, celui d'un peuple qui lutte pour défendre sa culture et son identité. FICHE TECHNIQUERéalisation : Laetitia Carton
Production : Olivier Charvet et Sophie Germain
Co-Production : Gabriel Chabanier
Image : Gertrude Baillot, Laetitia Carton, Pascale Marin
Son : Nicolas Joly, Jean Mallet
Montage : Rodolphe Molla
Musique originale : Camille
Distribution France : Epicentre Films REALISATEURLaetitia Carton est née en 1974 à Vichy.
Elle vit et travaille à Faux-La-Montagne sur le plateau de Millevaches.
Après des études aux Beaux-Arts de Clermont-Ferrand, elle expose son travail dans des lieux d’art contemporain dès sa sortie de l’école. Puis elle fait un post-diplôme à l’école d’art de Lyon. C’est là, avec Jean Pierre Rhem, son « tuteur », qu’elle rencontre le documentaire de création. Elle décide alors de prendre un autre chemin et fait un Master de réalisation documentaire à Lussas.
Son film de fin d’études, D’un chagrin j’ai fait un repos, a été sélectionné et primé dans plusieurs festivals à travers le monde.
En 2009, elle réalise un premier documentaire de 90’ pour la télévision, La Pieuvre, sur une maladie génétique neuro-dégénérative qui décime sa famille, la maladie de Huntington. Il est sélectionné au FIPA 2010, à Leipzig, à Tubingen.
Edmond, un portrait de Baudoin, son premier long-métrage documentaire pour le cinéma, a obtenu le Grand Prix du festival « Traces de Vies » à Clermont-Ferrand en 2014. Ce portrait intime du dessinateur Baudoin, l’auteur de Piero, est sorti en salles le 30 septembre 2015.

J’avancerai vers toi avec les yeux d’un Sourd est son deuxième long-métrage. PRESSE « Un film poétique, subversif et « réjouissif ». » LE MONDE « Ce beau documentaire part à la rencontre du « peuple des sourds » dans la ligne de l’engagement d’Emmanuelle Laborit. Des témoignages chaleureux et stimulants. » LE FIGARO « Laetitia Carton joint le geste à la parole en défendant une approche militante de la surdité. » LIBÉRATION « « Signer » passe par le regard, pas seulement par les mains. C’est pourquoi ils exigent aussi d’être vus. Un film plus que parlant. » LE CANARD ENCHAÎNÉ « Acquise depuis longtemps à la cause des sourds, Laetitia Carton se révèle leur porte-voix idéal. » L'HUMANITÉ « Un film touchant et bien construit qui assume son militantisme par un point de vue tranché. » LA VOIX DU NORD « L’histoire personnelle côtoie le message universel dans un voyage émouvant. » OUEST FRANCE « C’est un film choc et doux à la fois. Le choc du combat contre l’injustice, la douceur d’une langue qui n’est jamais de bois car elle ne se parle que les yeux dans les yeux. » LE POPULAIRE DU CENTRE « Un documentaire engagé et convaincant pour la reconnaissance d’une identité et d’une culture des malentendants. » LES INROCKUPTIBLES « Le film offre aux sourds une possibilité de s’exprimer, de retracer leur parcours, de décrire leur vie, et c’est captivant. » LE NOUVEL OBSERVATEUR « La grande beauté du film vient de sa relativisation du terme « handicap » - une étiquette attribuée par la majorité à la minorité. » TÉLÉRAMA « Avec cet hommage à un ami sourd disparu, la cinéaste réussit à marierle général et l’intime. Militant et émouvant. » STUDIO CINÉ LIVE « Le montage patchwork entremêle archives personnelles, reportages et tranches de vie. Un procédé extrêmement instructif. » PREMIÈRE « Ce beau documentaire est là pour redonner un nom propre à ceux qui vivent dans le silence. » TRANSFUGE « Un plaidoyer intéressant et intime, sur le désir de reconnaissance d’une culture et non d’une situation du handicap. » ABUSDECINÉ.COM « La porte du pays des sourds n’est pas si difficile à pousser et, derrière, se cache des trésors d’humanité. » CULTUROPOING.COM