Epicentre film Retrouvez Epicentre Films sur facebook Retrouvez Epicentre Films sur YouTube
> Catalogue films > Longs métrages  > Nobody's watching
Retour Catalogue
Affiche
Zoom
Nobody's watching Un film de Julia Solomonoff  
Avec Guillermo Pfening, Elena Roger, Kerri Sohn
2017 – Argentine / Colombie / Brésil / Etats-Unis / France – 101 min – Numérique – Couleur – 1.85 – Son 5.1
Sortie le 11/04/2018
SYNOPSISNico est argentin et vit à New York. Acteur en galère, « trop blond pour jouer un latino, l’accent trop fort pour jouer un gringo », il fait des petits boulots pour s’en sortir. On pourrait penser que sa vie est plutôt agréable pour un sans-papiers...avant de réaliser la précarité dans laquelle il vit – financière, affective, sociale. Le bébé qu’il garde est son seul point d’ancrage émotionnel. Quand un ancien amant lui rend visite, tout s’écroule, l’obligeant à se confronter aux raisons de son exil. FICHE TECHNIQUERéalisation : Julia Solomonoff
Scénario : Christina Lazaridi, Julia Solomonoff
Image : Lucio Bonelli
Montage : Pablo Barbieri Carrera, Karen Sztajnberg, André Tambournino
Musique : Sacha Amback, Pablo Mondragón
Production : Aleph Motion Pictures, CEPA Audiovisual, La Panda, Mad Love Film Factory, Taiga Filmes, Travesia Productions
Produit par : Maria Teresa Arida, Natalia agudelo Campillo, Elisa Lleras
Coproduction : Epicentre Films, Miss Wasabi, Shortcuts International
Coproduit par : Daniel Chabannes de Sars, Corentin Dong-Jin Sénéchal, Pau Brunet, Juan Perdomo, Georges Schoucair REALISATEURJulia Solomonoff est réalisatrice, scénariste et productrice argentine. Sortie de l’ENERC (Ecole Nationale Argentine d’Expérimentation et de Réalisation Cinématographique), elle a obtenu une bourse pour suivre un Master de Cinéma à l’université de Columbia de New York où elle anime, à présent, des ateliers de réalisation.

En 2005, elle réalise son premier long métrage, « Hermanas » (Sœurs), sélectionné au festival de Toronto et dans de nombreux festivals internationaux.

En 2007, Julia Solomonoff passe à la production avec « Cocalero ».
Sélectionné au Festival de Sundance, il obtient le Prix du Meilleur Documentaire de l’Académie Argentine du Cinéma.

En 2009, elle écrit, réalise et produit son second film « Le dernier été de la Boyita », projeté en Compétition Internationale au BAFICI (Festival du Film Indépendant de Buenos Aires), ainsi qu’au Festival de San Sébastian. Le film a parcouru les festivals
internationaux où il a gagné de nombreux prix.
Julia Solomonoff a aussi été assistante réalisatrice sur le film « Carnets de Voyage », de Walter Salles et a travaillé pour d’autres réalisateurs reconnus comme Isabel Coixet, Fabian Bielinsky, Dan Algrant (« People I know »), Luis Puenzo (« La Peste ») et Martin Rejtman (« Silvia Prieto »). PRESSE