Epicentre film Retrouvez Epicentre Films sur facebook Retrouvez Epicentre Films sur YouTube
> Catalogue films > Courts métrages  > Nina Wu
Retour Catalogue
Affiche
Zoom
Nina Wu Un film de Midi  Z
Avec WU KE-XI, SUNG YU-HUA, HSIA YU-CHIAO, SHIH MING-SHUAI, TAN CHIH-WEI, LEE LEE-ZEN, HSIEH, YING-XUAN
2019 - Taiwan/Malaisie/Birmanie - DCP 2K – Couleur - Image 2.39 - Son 5.1 - 103 min
Sortie le 08/01/2020
SYNOPSISNina Wu a tout quitté pour s’intaller à Taipei dans l’espoir de faire une carrière d’actrice.
Mais elle n’a tourné jusqu’alors que quelques publicités.
Un jour, son agent Mark lui propose le casting du rôle principal d’un film d’espionnage.
Malgré sa réticence à la lecture des scènes de nu et de sexe, Nina se rend à l’audition. FICHE TECHNIQUEScénario et Réalisation : KE-XI WU, MIDI Z
Réalisation : MIDI Z
Image : FLORIAN J.E. ZINKE (BVK)
Son : CHOU CHENG, MORGAN YEN
Costumes : JELLY CHUNG, CHAN CHEUK-MING
Décors : KUO CHIH-DA
Musique : LIM GIONG
Montage : MATHIEU LACLAU, YANN-SHAN TSAI
Mixage : DEN FENG LI, CHEN CHOU
Producteurs : MIDI Z, YAO-ZONG KO, JOANNE GOH, SHENG-WEN LIN, MOLLY FANG, CLAUDIA TSENG, ANDI LIM
Production : SEASHORE IMAGE PRODUCTIONS, HARVEST 9 ROAD ENTERTAINMENT, JAZZY PICTURES
Co-producteurs : LEONARD TEE, JESSICA CHAI,SHIN-HONG WANG, ISABELLA HO
Co-production : STAR RITZ INTERNATIONAL ENTERTAINMENT, MYANMAR MONTAGE PICTURES, JAZZY PICTURES
Ventes internationales : LUXBOX
Distribution : EPICENTRE FILMS
Presse : Chloé Lorenzi REALISATEURMidi Z (Zhao De-Yin), né au Myanmar, quitte le pays à l’âge de 16 ans pour faire ses études à Taïwan, où il vit aujourd’hui. Entre 2011 et 2014, il réalise 3 films à petit budget.
Retour en Birmanie (2011) est sélectionné en compétition aux Festivals de Rotterdam et Busan, Poor Folk (2012) reçoit la bourse Hubert Bals Fund de Rotterdam et participe à la compétition du Festival des 3 Continents de Nantes, avant de représenter Taïwan aux Oscars, Catégorie Meilleur Film Etranger, et de remporter le prix du meilleur film au festival d’Edimbourg ainsi que les prix du meilleur réalisateur au festival de Tapei ; Ice Poison (2014) est nominé au Prix du Meilleur Réalisateur aux Golden Horse Awards. En 2016, Adieu Mandalay est primé aux Giornate degli Autori de Venise, reçoit 6 nominations aux Golden Horse Awards, dont Meilleur Film et Meilleur Réalisateur, et est récompensé par le prix du Réalisateur taïwanais de l’année. En 2019, son premier film entièrement financé et tourné à Taïwan, Nina Wu, figure dans la sélection Un certain Regard du 72ème Festival de Cannes.
Midi Z réalise en outre des documentaires. City of Jade (2016), a reçu le prix spécial du jury au Festival de Yamagata avant d’être sélectionné à la Berlinale. Le film a reçu le prix du Meilleur Documentaire aux Golden Horse Awards 2016 et a été nominé aux Asia Pacific Screen Awards.
En 2018, 14 Apples a été projeté en première mondiale au Forum de la Berlinale. PRESSE « Un beau geste ! La mise en abîme radicale d’un travers du cinéma. » TELERAMA « L’un des chocs de ce début d’année. » LE JDD « Un film sophistiqué et très esthétique. » LE CANARD ENCHAINÉ « On ne peut que saluer la performance de l’actrice principale et scénariste du film, Wu Ke-Xi. » LE MONDE « Le réalisateur revendique l’influence de Yôrgos Lânthimos et Nicolas Winding Refn. » LIBÉRATION « C’est beau à regarder. » L’OBS « Palpitant. » LES INROCKS « Glaçant ! » CNEWS « Un cauchemar stylé à la Black Swan, avec un soupçon de thriller. » VOICI « L’inventivité de la mise en scène, entre David Lynch et Wong Kar-Wai. » PREMIÈRE « Une proposition formelle originale et stylisée. » MARIE-CLAIRE « L’influence de De Palma est évidente et la présence de Wu Ke-Xi, également scénariste, électrique. » CINEMA TEASER « Le scénario navigue habilement entre réalité et fantasmes en dessinant un itinéraire aussi touchant que glaçant. » POSITIF « Un objet à l’esthétique appliquée. » MAD MOVIES « Un objet particulièrement étrange et fascinant. » ECRANLARGE « Le film vise juste et frappe fort. » L’AVANT-SCENE CINEMA « Aussi fascinant qu’ambigu. » EAST ASIA « Surprenant. » CLAPMAG « Les plans millimétrés du réalisateur sont formidables. » BAZ-ART.ORG « Un réalisateur plus que prometteur. » SLATE « Surprenant. » KOMITID « Un long-métrage résolument féministe. » CHEEK MAGAZINE